Au revoir et merci, MaxiMaurice…

Une icone de la littérature jeunesse nous a quitté. Maurice Sendak, père de Max et les Maximonstres et bien d’autres albums est décédé hier. Nous ne pouvions pas ne pas lui rendre hommage.

 

Max et les maximonstres est sans doute l’album le plus célèbre de Maurice Sendak. Edité en 1963, il a accompagné les nuits et les rêves de nombreux petits monstres humains. Il a tellement marqué l’imaginaire collectif qu’il a été adapté au cinéma par Spike Jonze en 2009. On a souvent reproché à Sendak d’y montrer des images violentes et de remettre en question l’autorité parentale. Son univers onirique et sombre à la fois est pourtant bien proche de l’imaginaire enfantin.

Il a également fait débat avec son livre Cuisine de nuit, régulièrement censuré car on y voit un bambin gambadant nu tout au long de l’histoire. L’album est en fait un bel hommage à Windsor McCay, auteur notamment de la bande dessinée Little Nemo.

 

Cet auteur-illustrateur américain, dont les parents étaient juifs polonais, a publié de nombreux livres pour enfants, parmi lesquels Brundibar, Maman? (en pop-up) et sa Mini-Bibliothèque qui contient quatre magnifiques petits ouvrages.

N’hésitez pas à aller les découvrir : la meilleure façon de lui rendre hommage est encore de lire ses livres.

 

Ah mais au fait, on vous avait déjà parlé de lui sur Trollire ! Et on vous en reparlera sûrement…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.