Au revoir, Monsieur Fantomette…

Si j’ai peu de souvenirs d’albums de mon enfance, beaucoup de romans m’ont marqués…

Les romans de la Comtesse de Ségur, que ma mère relisait en même temps que moi… La série du Club des 5, découverte dans les cartons du grenier de ma grand-mère… Mon amie Flicka, pour faire comme ma soeur… Heidi, Rémi

Mais s’il y en a une à qui je me suis identifiée, qui m’a fait rêver, qui m’a donner envie de l’imiter, c’est Fantômette. J’ai découvert à travers ses aventures le goût du mystère (la jeune Françoise qui se transforme pour ses enquêtes en Fantômette), l’importance de l’amitié (Boulotte et Ficelle, les amies de Françoise, ont toujours leur place dans l’histoire), quelques notions scientifiques (c’est en lisant Fantômette que j’ai appris qu’un kilo de plumes était aussi lourd qu’un kilo de plomb) et même des recettes de cuisine (oui un jour, je testerais l’omelette aux oeufs de Boulotte).

Alors c’est vrai, les classiques de la bibliothèque rose sont parfois un peu dépassé (même s’ils ont été relookés), mais Fantômette la justicière, qui arrivait à passer de l’école à la lutte contre les méchants, le tout sans superpouvoirs s’il vous plait, a permis à plusieurs générations de filles d’y croire : ON EST AUSSI FORTE QUE LES GARCONS ! Et à l’époque (le premier Fantômette est sorti en 1961), ça n’était pas une évidence !

Le 13 octobre, Georges Chaulet, qui a fait naître Fantômette sous sa plume, est décédé. De 1961 à 1987, il a écrit pas moins de 49 aventures de Fantômette. Si comme moi vous êtes pris de nostalgie et que vous avez envie de relire les 49 romans, si vous voulez les faire découvrir à vos enfants, si vous en avez marre de Tara Duncan et d’Hermione Granger et que vous cherchez une héroïne normale, en voici la liste complète !

Quelques titres sont bien sûr disponibles dans les bibliothèques !


Un commentaire sur “Au revoir, Monsieur Fantomette…

  1. Fantomette, accompagnée du club des cinq et des héros de la Comtesse de Ségur a bercé mon enfance mais aussi ma vie d’adulte. J’ai, en effet, transmis à mes filles mes livres de la bibliothèque rose, et le plaisir de lire, et régulièrement je les relisais en même temps qu’elle…Il n’y a pas d’âge pour apprécier ces livres.

    Je souhaite qu’à leur tour, tous les petits enfants nés et à naître découvrent et vivent les mêmes aventures que tous ces personnages attachants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.