Georgia Nicolson, mon petite compagnonne

Vous souvenez-vous d’un livre qui vous a fait des crampes de rire ?

Pas seulement pleurer de rire, non , des crampes vraiment !

La série du Journal  intime de Georgia Nicolson écrit par Louise Rennison m’a donné des crampes de rire.

journal.intime1Georgia est une ado qui se rebelle contre ses parents, son oncle, ses boutons, ses nunga-nungas (comprendre ses seins) et tout le monde qui l’entoure. Elle a un chat, Angus, qui semble être croisé avec un tigre du Bengale et une petite sœur, Libby, qui semble bien partager quelques gènes féroces avec Angus.

Le style de Louise Rennison est enlevé, percutant et d’une drôlerie sans comparaison. On peut rendre hommage à Catherine Gibert qui a assuré la traduction, assuré c’est le mot !

Bref, trève de blabla, voici un exemple :

«  On s’est fait High Street dans les deux sens rien qu’en parlant français.  Je faisais celle qui demandait son chemin: « Où la gare, s’il te plaît ? Au secours, j’oublie tête, aidez-moi. »

A un moment on a croisé un type super mignon. Jools et Ellen n’ont pas osé l’aborder mais moi oui. Je ne peux pas vous dire pourquoi mais, en même temps que je devenais française, je me suis mise à développer une claudication. […] : « Excuse-moi. Je suis française. Je ne parle l’anglaise. Parles-tu la française ? »

Fort heureusement , il ne comprenait rien. C’était dément. Je lui ai fait ma bouche super pulpeuse à la Cindy Crawford.[…]

Bref, Beauté Divine me dit : « Est-ce que vous êtes perdue ? Je ne parle pas français ». J‘ai pris un air inquiet (et lippu) et j’ai laissé échappé dans un souffle : « Au secours, monsieur » ! Il m’a pris le bras. « N’ayez pas peur et venez avec moi ». Ellen et Jools n’en revenaient pas : un mec atrocement mignon était en train de m’emmener quelque part. »

jounalintime2journalintime3

Vous n’avez plus d’excuse pour ne pas vous jeter sur « Le Journal intime de Georgia Nicolson »  (10 tomes au total en VO ou en VF), GO !!

Pour savoir dans quelles bibliothèques trouver ces livres, cliquez sur les couvertures

Entre Grimm et Perrault, mon cœur balance…

Joanna Concejo, elle, ne choisit pas.

notari_le-petit-chaperon-rouge_couverturePour savoir dans quelles bibliothèques emprunter le livre, cliquez sur l’image

Dans ce livre, les versions de Charles Perrault et des frères Grimm se succèdent. Joanna Concejo nous promène dans les deux versions du Petit Chaperon Rouge.

Ces contes sont si proches mais si différents. On y retrouve  le Loup, la Mère-Grand, la forêt.. mais les issues ne sont les mêmes. Chez Perrault, pas de secours pour la fillette, elle se fait manger, sans autre forme de procès. Les frères Grimm sont plus cléments, la fillette s’en sort et apprend bien la leçon : à la prochaine rencontre avec le Loup, elle passera son chemin.

Mais, ce qui m’a éblouie ce sont les illustrations. Joanna Concejo nous balade au fil de son crayon gris sur papier beige. Le rouge est une des rares couleurs présentes : une pelote, un rideau et bien-sûr le vêtement. Les dessins racontent une autre histoire que celle du conte, tout en l’éclairant.

Parfois, on est loin

Chaperon rouge page intérieure  Loup page intérieureParfois, on est près (et ça peut faire peur)

Parfois, on est tranquille, voire amusé
Chaperon hop hop

Parfois, on s’interrogeChaperon_JoannaConcejo_7

Une proposition nouvelle – aux Editions Notari -pour ce conte qui est si connu mais qu’on ne se lasse pas de redécouvrir.

Jeanne Ashbé : Les petits lecteurs en redemandent !

Cette année, les petits lecteurs grenoblois pourront rencontrer Jeanne Ashbé.

Jeanne Ashbé a à son actif plus d’une soixantaine de livres à destination des tout-petits. Elle leur propose un univers de dessins aux couleurs douces, abordant des thématiques proches de leur quotidien.

non couvertureoù va l'eau couverture on ne peut pas couverture à ce soir couverture

Pour savoir où emprunter ces livres, cliquez sur les couvertures

Le sommeil, la séparation, l’arrivée d’un petit frère, les frustrations … elle traite de ces sujets à hauteur d’enfant. Sa formation comme thérapeute du langage doit y être pour quelque chose…

Mais c’est quand même elle qui en parle le mieux

Vous pouvez rencontrer Jeanne Ashbé

à la librairie du Square

le Mercredi 14 octobre à 16h30.

 

On peut compter le nombre de pommes dans un arbre…

… mais l’on ne peut jamais compter le nombre d’arbres dans une pomme (proverbe romani).

On peut compter le nombre d’arbres pour faire des livres mais peut-on compter le nombre d’arbres dans les livres ?

Voici une petite sélection.

Cliquez sur les couvertures pour savoir dans quelles bibliothèques trouver les livres.

une-nouvelle-maison-pour-la-famille-souris secrets de l'arbrepetit arbre  mon arbre May-Udry-Un-Arbre- ma vallée arbre mari arbres arbre genereux arbre gallimard arbre à secrets 1_2_3_

Il était une fois avant les contes

Préquelle : Œuvre dont l’histoire précède une œuvre antérieurement créée en se concentrant sur les événements se déroulant avant le récit original.

prequelles couvertureVincent Malone (alias le roi des papas) nous propose ici un recueil de contes qui nous explique les situations antérieures aux contes bien connus.

Pourquoi la grand-mère du petit chaperon rouge est -elle malade ?

Pourquoi l’âne défèque t’il des pièces d’or ? …

Chaque histoire se présente en chapitre à l’ancienne avec des illustrations qui font penser à des vitraux du Moyen-âge. La langue est belle. On croit complètement à ses propositions.

Mais surtout ce qui pimente le texte, ce sont les didascalies, interpellations du lecteur, commentaires (inscrits en rouge, dans la marge) dont Vincent Malone est coutumier.

Exemple tiré de « La gardienne des ombres » :

 » Au centre de la clairière, le poil hérissé * et fumant sous les premiers rayons du soleil, le loup ne s’avouait pas vaincu »

 *Aux quelques adolescents qui découvriraient ce livre par hasard, je signale en passant que les loups n’ont aucun besoin de gel fixant pour avoir un look « hérissé » qui leur plaît tant.

Ce recueil est une réussite à la fois dans le style et dans l’imagination. En effet, à de nombreuses reprises, il m’a fallu attendre la fin du préquelle pour découvrir de quel conte il s’agissait.

Pour savoir où trouver ce livre, cliquez sur l’image