C’est un jardin extraordinaire…

Il y a deux ans, j’ai découvert lors d’une étape à Nantes, le très beau jardin des plantes de cette ville. Et en prime, j’ai eu droit à une surprise.

En me promenant dans les allées, mon attention a été attirée par une installation aux formes familières.

Ponti au parc à NantesSur le cartel était marqué :

« L’Appouare vagabonde mirante. Végétal symbiotique formé par l’association d’une algue microscopique et d’un champignon filamenteux ».

Ce vocabulaire me rappelait vaguement quelque chose…

Ponti au parc à NantesPlus loin, un massif taillé en forme de poussin endormi a confirmé mon pressentiment : il y avait du Claude Ponti là-dessous.

Commença alors un jeu de piste pour débusquer les créations issues de l’univers de ce loufoque mais néanmoins incontournable auteur-illustrateur.

Ponti au parc à NantesIci, une forêt de visages à grand cous et chevelures de flore foisonnante baptisés « totémimiques ».

Ailleurs, deux Génies (Monsieur et Madame) car « il n’y a pas de jardin botanique sans génie ».

Ponti au parc à Nantes

Enfin, mon endroit préféré : l’espace où l’on assiste à « l’envol des livres » vers la cime des arbres et où des sortes de cabanes-cocons nous accueillent pour lire des extraits des albums de Ponti.

Si vous êtes de passage dans la région, passez par les jardins de Nantes car la troisième édition de l’exposition a lieu jusqu’au 20 octobre 2015. Si cela ne sera pas complétement une surprise, vous aurez quand même la chance de voir plein de nouvelles installations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.