Merci Charlotte Bousquet !

A force de lire des romans « ados » aux scénarios catastrophe ou hyper réalistes (dont certains étaient très bons d’ailleurs), j’avais grand besoin d’autre chose, d’un espace de respiration. C’est ce que m’a offert le roman Là où tombent les anges et pourtant l’histoire se déroule à l’époque de la Grande guerre et il est loin d’être gai.

la ou tombent les anges1912. Solange, 19 ans, quitte son village natal de Normandie pour fuir son père alcoolique et violent (oui d’accord, ça ne fait pas rêver). Elle rejoint son amie Lili, artiste de cabaret à Paris et se met à travailler dans un atelier de couture. Les conditions de travail sont difficiles mais Solange s’y lie avec ses collègues, avec lesquelles elle découvre la vie parisienne au temps de La Belle Epoque. Une déception amoureuse et sa brouille avec Lili l’amènent à accepter la demande en mariage de Robert, un banquier qui la courtise, pour lequel elle se convainc d’avoir de l’affection. Mais une fois la noce passée, son époux se révèle être un homme jaloux et possessif. C’est pourquoi lorsqu’en 1914 la guerre est déclarée, Solange ne souhaite qu’une chose : voir partir son mari pour le Front…

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un livre avec un tel « souffle romanesque » ! J’ai été happée par l’histoire de Solange et de toutes ces femmes pendant la Première Guerre. Celles qui travaillent dans les usines d’armement, qui font « tourner le pays » pendant que les hommes se font massacrer, celles qui s’engagent pour soigner les soldats, celles qui attendent avec angoisse des nouvelles de leur amour ou qui apprennent leur disparition… En plus d’être très bien écrit, le roman de Charlotte Bousquet nous plonge vraiment dans les réalités politiques, sociétales et culturelles de cette période et j’y ai découvert une autre face de l’Histoire.

Comme quoi, les livres durs peuvent aussi donner de l’évasion !

Dans quelles bibliothèques trouver ce livre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.