Sophronia n’est pas une jeune fille bien éduquée !

Est-ce parce qu’elle a un prénom étrange ? En tous cas, elle est curieuse et si elle doit faire des choses inconvenantes (comme grimper à l’intérieur du monte-plats familial pour écouter aux portes) pour arriver à ses fins, cela ne lui pose aucun problème.

etiquette et espionnageEn revanche, sa mère n’apprécie pas tellement que sa plus jeune fille soit toujours mal fagotée, qu’elle s’intéresse à la technologie et pose des questions à propos de sujets qui ne font pas partie de l’éducation des jeunes filles de bonnes familles. Mme Temminick a donc fait appel au Pensionnat de Mlle Géraldine afin de remettre Sophronia dans le droit chemin. Enfin, c’est ce qu’elle pense.

Car Sophronia va vite s’apercevoir que les apparences sont trompeuses. Mlle Géraldine n’est pas celle qu’on croit et les cours sont dispensés à bord d’un énorme dirigeable par des professeurs tous plus originaux les uns que les autres. Pas sûr que Sophronia devienne une demoiselle comme il faut mais elle s’avère plutôt douée en tant qu’apprentie espionne…

Ce livre a tous les ingrédients pour vous embarquer : une bonne rasade de steampunk*, une pincée de fantastique**, le tout relevé avec pas mal de second degré et déglacé avec une intrigue aux petits oignons.

Et si vous aimez, vous pourrez enchaîner avec les tomes 2 et 3 !

corsets et complots jupons et poisons

*en français « rétrofuturisme ». En gros, c’est quand il y a des inventions de la révolution industrielle, des robes à froufrous et des robots.

**bon ben là c’est quand il y a des créatures qui n’existent pas dans la vraie vie, comme des vampires ou des loups-garous…

Dans quelles bibliothèques trouver ces livres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.