Plongée féérique

Ben et Maïna vivent avec leur père tout en haut d’un phare sur une petite île. Pour les protéger des dangers de la mer, leur grand-mère les emmène vivre à la ville. Ben découvre alors que sa petite sœur est une Selkie, une fée de la mer dont le chant peut délivrer les êtres magiques du sort que leur a jeté la Sorcière aux hiboux. 

Affiche Le chant de la merJ’avais envie de regarder ce film, Le chant de la mer, mais j’avoue que je ne m’attendais pas à ça. Ça ? Eh bien tout d’abord un univers graphique magnifique (je n’avais pas vu Brendan et le secret de Kells* du même réalisateur donc je ne savais pas à quoi m’attendre). Des paysages marins, en passant par les dessins d’enfants, jusqu’aux jeux de lumières, tout est sublime. J’ai vraiment été impressionnée par ce petit bijou que l’on m’offrait à voir.

Vous ajoutez à cela des expressions de visages très vivantes et très variées. Ce n’est pas grand-chose mais cela donne beaucoup plus de profondeur aux sentiments qui animent les personnages, on les comprend mieux et on est ainsi bien plus emporté par la magie de ce film.

Enfin pour finir une belle histoire qui combine une superbe aventure pleine de rebondissements et de découvertes et des personnages qui évoluent au fur et à mesure de ce voyage étonnant. On découvre ainsi tout au long de ce film des légendes et des sonorités de musiques celtiques tout en douceur.

Dans quelles bibliothèques trouver ce film d’animation ?

*Disponible également sur la plateforme ciné VOD

Voici partir un Barbapapa…

Talus Taylor, qui avait créé les personnages des Barbapapa dans les années 70 avec sa femme Annette Tison, est décédé le 19 février à l’âge de 82 ans.

talus taylor et annette tysonCes personnages colorés, en forme de poire, transformables à volonté, ont été inventés un peu par hasard dans un restaurant, après avoir entendu un enfant réclamer à ses parents quelque chose qui s’appelle « Baaa Baaa Baaa Baaa » ! Ils en ont fait une dizaine d’albums, d’abord parus à L’Ecole des Loisirs, puis aux Editions du Dragon d’or (aujourd’hui chez Gründ). Ils ont été traduits en plus de 30 langues, avant d’être adaptés sous forme de dessins animés.

J’ai 30 ans. Je n’ai pas connu les Barbapapa quand j’étais petite.  Je les connaissais bien sûr, parce que tout le monde les connaît, mais j’imaginais ça comme quelque chose d’un peu gnangnan. En fait, je les ai redécouvert un peu par hasard avec mon fils, d’abord par les dessins animés.

Malgré le graphisme un peu désuet, j’ai été complètement séduite par l’originalité et l’étonnante modernité qui se dégageaient des aventures des Barbapapa. Les Barbapapa, c’est une famille peu commune : le papa est rose, la maman est noire et les enfants sont multicolores, je ne peux m’empêcher d’y voir un joli symbole de mixité et de tolérance.

Et puis les thèmes abordés au cours de leurs aventures sont plus actuels que jamais : ils partent à la découverte du monde, de la nature, à la rencontre d’autres cultures, à la rescousse d’animaux en danger : des écolos avant l’heure ! Ils sont toujours prêts à s’entraider, avec amour et bienveillance.

Il me semble que ce sont des valeurs importantes à transmettre à nos enfants, alors vraiment, replongeons-nous avec eux dans les aventures des Barbapapa, en livres ou dessins animés.

Une carte postale du Japon

 Momo et sa mère quittent Tokyo pour l’île de Shio où habitent ses grand-parents.

  lettre à momoCliquez pour savoir où trouver ce DVD

Momo est souvent seule car sa mère travaille à l’extérieur de l’île. Surtout, elle s’interroge sur la lettre inachevée que son père lui a laissé avant de disparaitre.

C’est dans ces circonstances que Momo rencontre ces 3 loustics (des yokaïs, esprits taquins de la mythologie japonaise ) :

lettre-a-momo-04Comme vous pouvez le constater, cette rencontre se fait dans le calme et la sérénité.

Momo doit donc gérer ces goinfres qui ravagent l’île en faisant la razzzia dans les vergers. Elle veut surtout comprendre qui ils sont et pourquoi elle est la seule à les voir.

Ce film qui parle de différentes phases du deuil de manière très douce, montre aussi comment Momo va gagner en assurance.

Hiroyuki Okiura , qui a été un des principaux animateurs de Kiki la petite sorcière, Paprika ou Ghost in the shell, réalise son premier film original et c’est une réussite.

 

 

Un collier de pépites

Petits films et grands sentiments…

vign-quivoila

Nournouse, Cochonou, Oiseau, Lapinou et Le Chat sont comme nous. Ils sont inquiets quand arrive un petit frère, ils ont envie de rentrer chez eux quand ils vont dormir chez un copain pour la première fois, ils ont l’appendicite…


Qui voilà ? Au cinéma le 2 octobre 2013 | Avec… par Folimage

Ces 8 courts-métrages (32 min au total) sont inspirés des albums de Stina Wirsén, auteure suédoise. On se retrouve dans ces petits tracas et ces sentiments qui parfois nous submergent quand on est un enfant,mais aussi quand on est un adulte (je vous conseille Qui ne range pas ? 🙂 )

Et très bientôt un nouvel opus : Qui est là ? On a hâte de vous le proposer !!

Qui voilà est réalisé par Jessica Laurén avec la voix d’Hippolyte Girardot au Studio Folimage

Tomi Ungerer, l’esprit frappeur

Pour tous les amateurs de Tomi Ungerer, ne manquez pas de visionner un excellent DVD documentaire, disponible  dans le fonds de la Bibliothèque Kateb Yacine « TOMI UNGERER l’esprit frappeur », réalisé par Brad BERNSTEIN  .

indexUn témoignage bouleversant sur ce personnage hors du commun, illustrateur de presse , d’albums, de publicités, de posters militants.  Capable de s’émerveiller, de s’insurger, créateur de génie, émouvant, provocateur, tendre et féroce tout à la fois, grand défenseur de l’idée d’Europe et artisan d’une coopération exigeante entre l’Allemagne et la France.

Un document d’exception pour les parents, les professionnels.

voir aussi les autres articles sur Tomi Ungerer :
Le livre de mon enfance
1+1+1=ABCD

et la fabuleuse collection de Musée Ungerer à Strasbourg (livres enfants)