Le club A a testé pour vous !

Lors de la rencontre du mois de février, les ados du club A Eaux-Claires Mistral/Alliance ont pu tester certaines applications que je leur ai présentées.

Voici celles qu’ils ont le plus appréciées :

Monument valleyMonument Valley de Ustwo

Monument Valley est un très beau jeu où il faut simplement amener notre petit personnage d’un point à l’autre d’un bâtiment pour passer les niveaux. Mais le chemin n’est pas toujours évident et il vous faudra parfois actionner des mécanismes pour le faire apparaître. Vous en viendrez parfois jusqu’à marcher la tête en bas mais la logique n’a pas toujours le dernier mot dans ce monde où les chemins pour vous mener au but forment parfois de véritables illusions d’optique.

Lifeline  écrit par Dave Justus de 3 Minute Games

Vous recevez le message d’un astronaute dont le vaisseau s’est crashé sur une planète inconnue où l’air est respirable. En communiquant avec lui, vous allezLifeline choisir ce qu’il doit faire. Au début doit-il chercher à aller jusqu’à l’épave de son vaisseau ou aller explorer la montagne de l’autre côté ? Les événements se passent en temps réel donc si vous choisissez de le faire rejoindre son vaisseau, il ne vous contactera plus jusqu’à ce qu’il y soit arrivé une heure après. Quand il ira dormir vous ne pourrez plus le contacter avant qu’il ne se réveille plusieurs heures plus tard… encore faut-il survivre jusqu’à sa première nuit… tous les jeunes du club n’y sont pas parvenus.

Soldats inconnusSoldats inconnus par Ubisoft

Dans ce jeu vous allez suivre le parcours de différentes personnes embarquées dans la première guerre mondiale. La première est un soldat français, à partir du jour où il est réquisitionné. Ce jeu mêle des épisodes qui sont plus des énigmes à résoudre et des passages d’actions. Et tout au long du jeu, il est possible d’avoir plus d’informations sur certains éléments car chaque épisode arrive avec des éléments d’informations accompagnés de photos d’époque.

J’en ai profité pour présenter rapidement à ceux qui n’étaient pas déjà au club il y a deux ans deux excellents livres augmentés : S.Holmes adapté par Byook du roman « Le ruban moucheté » de Conan Doyle et « Voyage au Centre de la Terre » une version abrégée de l’histoire de Jules Verne par l’Apprimerie.

Et on n’a pas pu le tester car l’introduction aurait pris trop de temps, mais je leur ai présenté aussi Luminocity, un jeu d’énigmes et de réalisations de « puzzle » dont le décor a été entièrement réalisé à la main, en voici un petit aperçu sur leur bande-annonce :

 

Une cinémathèque à la maison !

Vos 10 DVD tournent en boucle depuis 2 ans ? Vous voulez faire découvrir d’autres films d’animation à vos bambins ? Vous n’avez pas eu le temps de passer chercher des films à la bibliothèque ?

cinevodHeureusement, CinéVOD va vous sauver ! Actuellement, 199 films jeunesse : courts et longs métrages d’animation, quelques « vrais » films, des documentaires… le tout classé par tranche d’âge. En voici la liste complète !

Des films connus (Kirikou, Garfield, les Lapins Crétins), d’autres moins mais qui méritent le coup d’œil (Jean de la Lune -belle adaptation de l’album d’Ungerer-, Nico la Taupe, A la Française), des courts métrages des frères Fleischer des années 40… de quoi ravir toute la famille. Des trésors de films en streaming à portée de clic !

CinéVOD, c’est un service numérique des bibliothèques de Grenoble. Pour y avoir accès, il faut avoir une carte de bibliothèque (+ de 13 ans), un compte MonGrenoble et associer les deux en suivant le mode d’emploi.

Vous avez ensuite accès à CinéVOD 5 heures par semaine !

(Psssit les parents, il y a aussi beaucoup de films pour vous !)

Et le lauréat du prix du Livre numérique Jeunesse est…

SOS Dinos en détresse ! Voici un petit retour en image de cette remise du premier prix en France attribué spécifiquement à un livre numérique jeunesse, qui a eu lieu à la bibliothèque Eaux-Claires Mistral.

Juste avant la remise du prix, 12 enfants entre 5 et 10 ans ont pu participer à un atelier avec l’illustrateur Bruno Heitz afin de créer ensemble une histoire : « Jojo et la vieille dame », que Bruno Heitz a illustrée au fur et à mesure.

Atelier Bruno Heitz

Atelier Bruno Heitz

Après l’atelier,  Annie Brigant, directrice des Bibliothèques municipales de Grenoble, ouvre la remise du prix du livre numérique Ville de Grenoble Arthaud avant de laisser sa place à Laurence Comparat, Adjointe à l’Open Data et aux logiciels libres, puis à Philippe Sylvestre, président de la Librairie Arthaud, partenaire de ce prix. C’est au cours de ce discours que le résultat de la concertation du jury autour de ce prix est annoncé : SOS dinos en détresse est le lauréat !

Projection de SOS Dinos en détresseAprès la projection de l’application pour la faire découvrir au public, le prix est remis à Claire Godriot, éditrice de la maison d’éditions numérique Audois et Alleuil  qui a réalisé SOS Dinos en détresse, et Claire Chavenaud, illustratrice de l’application. L’occasion de discuter avec le public autour de leur travail, fruit d’un véritable échange entre toutes les personnes qui participent à la création d’une application : musiciens, auteur, illustrateur…, et quelques précisions sur l’application et ses multiples petits éléments et indices à découvrir. Un petit mot d’Hyppolite Résoutout, le héros de SOS dinos en détresse, a été lu (il s’est surtout beaucoup félicité !) avant le goûter offert pour clore ce moment festif.

Claire Gaudriot et Claire Chavenaud Membres du jury

Pour en savoir plus sur SOS Dinos en détresse, vous pouvez relire l’article présentant les cinq applications finalistes.

Cinq livres numériques jeunesse à découvrir

Ils étaient une vingtaine. Une vingtaine de titres à avoir été suggérés par les membres du jury pour le Prix du livre numérique jeunesse Ville de Grenoble-Arthaud. Il s’agissait d’être créatif, original, de s’adresser à un public de 5-10 ans, d’avoir des animations intéressantes… De cette vingtaine de titres, il en reste cinq sélectionnés par le jury. En attendant de connaitre le vainqueur de ce premier prix du livre numérique jeunesse en France permettez-moi de vous les présenter :

Moi j’attends : j’ai d’abord découvert la version animée de l’album (car il s’agit là d’une adaptation) grâce au court métrage.

Il y a peu de différences entre le court métrage et l’application, l’histoire ne change pas et reste donc très belle, la narration est toujours aussi émouvante (après vous pouvez la couper si vous voulez pour lire le texte vous-même mais ici c’est tellement dommage). Ce qui change c’est que l’on doit parfois donner un petit coup de pouce à ce fil rouge pour que l’histoire continue à suivre son fil justement.

Icône de l'application Le livre papillonLe livre papillon : une très belle histoire qui combine le thème de l’amitié avec celui des mots, de la poésie, de l’écriture, le tout vu par des yeux d’enfants.
Avec cette application, j’ai bien aimé réapprendre à écouter une histoire et faire bouger les illustrations seulement quand c’est le bon moment. Eh oui au début je suis comme les enfants je touche partout sur l’écran pour voir ce que ça fait sauf qu’ici les illustrations apparaissent ou se modifient quand on tape sur l’écran et si on tape trop tôt par rapport à la narration, c’est un peu comme si on tournait la page alors que l’on est en train de le texte !
En tout cas une application coup de cœur qui m’a donné envie de la lire à quelqu’un, une idée sympa de nos jours où la tablette est surtout considérée comme un objet individuel.

Icône de l'application Sos dino en détresseSOS Dino en détresse : l’histoire est celle d’un petit garçon qui aime résoudre des enquêtes et qui se retrouve confronté cette fois à la grande énigme de la disparition des dinosaures. Une histoire qui démarre bien, qui devient un peu trop farfelue sur la fin à mon goût mais les enfants accrochent beaucoup.
Au niveau des animations, c’est l’application que j’ai préférée. En effet elles sont très bien réfléchies par rapport au texte. Ici il ne s’agit pas de faire s’envoler un papillon juste pour faire s’envoler un papillon, non on peut fouiller dans les papiers pour trouver celui qui nous intéresse, quand le personnage principal tape du poing, on le fait taper du poing, etc.

Arthur le facteurL’enveloppe mystérieuse d’Arthur le facteur : si j’ai regretté le manque de contrôle que l’on a sur l’avancée de l’histoire parfois (pages qui se tournent toutes seules), les illustrations faites de quelques coups de crayons sur des papiers découpés sont très sympas et j’aime bien la manière dont l’histoire avance (malgré quelques petites longueurs) : la rencontre avec chaque voisin est courte mais leur caractère est si bien décrit en quelques mots, quelques actions qu’on a l’impression de les connaître. Et à chaque fois cette interrogation en fil conducteur : mais qui est cette personne pour qui Arthur a une lettre mais que personne –même ceux qui connaissent tout le monde- ne connaît ?

Couverture du livre Mon voisinMon voisin : Mon voisin est une adaptation d’un livre-CD très intéressante. Après avoir réussi à dépasser quelques petits soucis techniques dus au format epub, j’ai vraiment pu apprécier la lecture et l’écoute de cet ouvrage. Le parcours de lecture est original : le héros a un nouveau voisin. Comme il entend des bruits bizarres qui viennent de chez lui, il imagine toutes les choses étranges qu’il peut bien être en train de faire. A chaque nouveau bruit on monte d’un étage et pour voir ce que le héros imagine, on regarde de l’autre côté de la cloison. Et ce fruit de l’imagination apparaît et disparaît quand on bouge la tablette : j’ai trouvé l’idée excellente et très appropriée à la représentation de l’imaginaire.

Ces applications sont consultables sur la tablette installée dans l’espace jeunesse de la bibliothèque Eaux-Claires Mistral où sera remis le Prix du livre numérique Ville de Grenoble-Arthaud, le 28 janvier à 16h30.

Quinze jours pour se rencontrer autour du livre numérique jeunesse

En 2015, fait ce qu’il te… ce qu’il te… eh bien non je ne trouve pas de rime. Mais ce qui est sûr c’est qu’en 2015, les bibliothèques municipales de Grenoble lancent la Quinzaine du Livre Numérique Jeunesse (27 janvier – 7 février), en partenariat avec la librairie Arthaud, au cours de laquelle sera remis pour la première fois en France un prix récompensant un livre numérique jeunesse.

Livre numerique jeunesse illustration de Bruno HeitzPendant cette quinzaine, vous pourrez participer à des ateliers de création d’une histoire avec Bruno Heitz (pour les 5-10 ans) ou découvrir comment on passe d’un livre papier à un livre numérique au travers de différentes manipulations (pour les 7-12 ans). Mais rassurez-vous il n’y en a pas que pour les enfants : pour les adultes, il y aura une conférence donnée par Nathalie Colombier, spécialiste du numérique éducatif, autour de la relation des enfants aux tablettes et de la place à donner à ce nouveau support en bibliothèque.

Cette quinzaine sera lancée lors d’une soirée le 27 janvier à la librairie Arthaud. Vous pourrez en profiter pour voir l’exposition « Le livre numérique dans tous ses états » qui présente toutes les étapes de fabrication d’un livre numérique. Si vous ne pouvez pas être là mais que vous voulez voir cette exposition, ne vous inquiétez pas, elle reste à la librairie Arthaud jusqu’au 7 février.

Et comme je vous le disais au début de cet article, cette quinzaine aura pour temps fort la remise du Prix du livre numérique jeunesse Ville de Grenoble-Arthaud. Ce prix récompense une application ou un livre enrichi original et créatif. Il s’agit d’une première en France car il s’attache vraiment à récompenser un éditeur, un auteur, un livre spécifiquement jeunesse et non pas seulement une application jeunesse qui peut avoir des contenus très divers (musique, jeux…).

Pour plus de précisions sur ces différents rendez-vous (dates et horaires, lieux, descriptifs complets…), vous pouvez  lire ou télécharger le programme de la Quinzaine du livre numérique  en ligne [format PDF] ou le trouver dans les bibliothèques municipales de Grenoble.