Une bien triste nouvelle…

Alors que nous avions la tête dans les étoiles avec le Printemps du livre, nous avons appris avec une grande tristesse le décès de Gérard Dhôtel, qui aurait dû être parmi nous cette année.

Nous attendions avec impatience de pouvoir rencontrer cet homme qui a tant fait pour raconter l’histoire et la société aux enfants et aux adolescents. Journaliste, il a longtemps été le rédacteur en chef du Monde des ados, avant de se consacrer à l’écriture de livres à destination de la jeunesse, notamment avec la collection Ceux qui ont dit non, chez Actes Sud junior, dont il a signé les titres Louise Michel : Non à l’exploitation et Victor Schoelcher : Non à l’esclavage.

Nous vous avions parlé il y a quelques temps d’Israël-Palestine : une terre pour deux, qui a reçu la Pépite du meilleur livre documentaire à Montreuil en 2013. Son livre Comment parler de l’Islam aux enfants m’avait tout autant passionnée.

Avec ses livres sur les Vrais/faux (de l’histoire, des animaux, du corps humain…) accessible aux plus jeunes, il a réussi à intéresser les enfants à travers des questions ludiques qui passent au crible nombre d’idées reçues sur différents thèmes.

Il existe encore bien d’autres livres de Gérard Dhôtel à découvrir, son travail dans le monde du documentaire jeunesse était très important.

Murielle Szac, directrice de la collection Ceux qui ont dit non, a annoncé vendredi son décès sur sa page Facebook, avec des mots plus beaux que ceux que nous pourrions trouver, elle qui le connaissait bien : « Notre ami, notre frère Gérard Dhôtel nous a quitté cette nuit. Nous sommes bouleversés. La force de son humanité, de son incroyable générosité, son talent, ses convictions, son engagement pour une presse de valeur, pour un monde plus juste, et tout ce qui faisait de lui non seulement un grand journaliste et un grand auteur mais plus que tout une belle personne, resteront à jamais parmi nous.« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.